Guide en 10 étapes pour faciliter la transition vers des huiles moteurs haute tenue à faible viscosité

Le passage à des huiles moteurs à plus faible viscosité nécessite une réflexion approfondie. Bien que les économies accrues de carburant soient importantes, si une huile compromet la protection de vos moteurs, cela ne vaut pas la peine d’effectuer cette transition. Il ne faut pas prendre la décision à la légère, mais bien faire un choix éclairé. Une planification minutieuse et l’utilisation d’une huile moteur haute performance qui ne compromet pas la protection du moteur peuvent être très rentables pour les parcs et les conducteurs.


Ce document technique propose un processus en dix étapes pour les propriétaires de parcs qui envisagent de passer à une huile moteur à plus faible viscosité.



Télécharger lePDF

(PDF, 1 Mo)

Lire le rapport technique

Lorsque vous envisagez de changer le grade de viscosité d’une huile moteur, vous devez consulter le fabricant d’équipement d’origine. Celui-ci sera en mesure de confirmer si votre garantie sera compromise. Même si vous n’êtes pas sous garantie, vous pouvez profiter de l’expérience vaste et précieuse du fabricant d’équipement d’origine, puisqu’il a testé ses modèles dans différents environnements et avec différentes huiles moteurs.

Veillez à ce que toute nouvelle huile moteur soit non seulement conforme aux principales références de l’industrie (c.-à-d. API, ACEA) requises par le fabricant d’équipement d’origine, mais aussi à toutes ses autres exigences spécifiques. Cela vous permettra de respecter les conditions de la garantie et contribuera au bon fonctionnement du moteur.

En plus de consulter votre fabricant d’équipement d’origine, demandez l’avis de votre fournisseur de lubrifiants. Les lubrifiants sont l’un des moyens les plus rentables et les plus immédiats de réduire la consommation de carburant, pourtant ils représentent environ 1 % du budget total de la plupart des parcs. Les distributeurs de lubrifiants dépensent des millions de dollars pour tester leurs lubrifiants dans diverses conditions et sur de nombreux types de moteurs afin de pouvoir offrir des recommandations et des conseils sur les programmes de lubrification et leur efficacité générale.


Chez Lubrifiants Petro-Canada, nous offrons un service de soutien complet, notamment des conseils techniques, pour aider les clients à faire leurs achats et à appliquer le lubrifiant. Le client est entièrement couvert par une garantie sans tracas.

Puisque les groupes motopropulseurs d’aujourd’hui fonctionnent à des températures plus élevées et plus longtemps, il est important de veiller à ce que votre moteur soit protégé à tout moment. Économiser du carburant au détriment de la protection de votre moteur n’est pas un compromis sensé. Cherchez une huile qui offre une protection supérieure dans toutes les conditions d’exploitation.

Lorsque vous passez à des huiles moteurs à faible viscosité, il y a quelques points que vous devriez pendre en considération :


Grande stabilité au cisaillement : Une formule ayant une grande stabilité au cisaillement garantira une modification minimale de la viscosité au fil du temps et permettra de mieux gérer les événements mineurs de dilution du carburant. Cela se traduira par une conservation de la viscosité accrue et une meilleure protection de votre moteur.


Performance à basse température : Cherchez les résultats de tests standards comme « Viscosité au démarrage à froid (CCS) » et « Pompabilité à basse température (MRV) »; ces derniers garantiront une lubrification optimale des composants critiques, même dans les conditions de fonctionnement les plus froides. Grâce à leurs propriétés améliorées à basse température, ces huiles permettent une lubrification plus efficace des composants essentiels du moteur. Elles peuvent également augmenter la durée de vie des démarreurs et des batteries afin de lutter contre la tension supplémentaire qui peut résulter des stratégies anti-ralenti.


Résultats supérieurs des essais de moteur : Votre huile moteur doit présenter des performances supérieures en matière de protection du moteur par rapport aux essais reconnus par l’industrie, par exemple les essais Daimler OM 646 LA ou Cummins ISB. Une huile moteur qui dépasse ces normes offre une meilleure protection du moteur et peut même prolonger l’intervalle des vidanges d’huile.


Protection du moteur éprouvée sur le terrain : Les essais sur le terrain permettent de mieux comprendre comment une nouvelle huile moteur se comportera dans des conditions d’utilisation réelles. Une huile moteur présentant une faible usure ferreuse par rapport à une huile à viscosité plus élevée (c.-à-d. SAE 15W-40) offrira des propriétés supérieures de protection du moteur.


Économie de carburant éprouvée sur le terrain : De nombreux facteurs peuvent exercer une influence sur l’économie de carburant, notamment :

  • les habitudes du conducteur;
  • la route empruntée;
  • les conditions météorologiques;
  • l’intensité des conditions d’utilisation.

Les essais d’économie de carburant sur le terrain offrent un environnement contrôlé dans lequel les avantages en matière d’économie de carburant peuvent être évalués dans des conditions d’utilisation réelles. Des essais reconnus par l’industrie, tels que l’essai de consommation de carburant SAE J1321 de type II, peuvent étayer les affirmations relatives à l’économie de carburant et sont soumis à des directives d’essai strictes et rigoureuses pour garantir l’exactitude des résultats.

La valeur HTHS indique la viscosité de l’huile dans les roulements et les pièces fortement chargées à la température de service. Une valeur HTHS inférieure équivaut généralement à une meilleure économie de carburant, mais si cette valeur est trop basse, d’autres problèmes peuvent surgir. Il est important de ne pas tenir compte que d’un seul paramètre. Il faut plutôt adopter une vue d’ensemble.

Il a été démontré que dans certains cas, un changement de grade de viscosité peut causer un problème avec l’indicateur de pression d’huile. À bas régime, il est possible qu’un avertissement de basse pression se déclenche, ce qui peut entraîner la baisse de puissance d’un moteur. Parfois, une mise à jour du système électronique permettra à la nouvelle pression d’huile d’être reconnue comme une pression normale au lieu d’être signalée comme trop basse par rapport à la pression précédente de l’huile 15W-40. Les fabricants d’équipement d’origine et les experts en lubrifiants peuvent aider à distinguer les moteurs susceptibles de connaître des problèmes liés aux changements de viscosité et s’efforcer de trouver des solutions à toute complication qui pourrait survenir.

Cela est particulièrement important si vous gérez une flotte. Après avoir obtenu les conseils des fabricants d’équipement d’origine et des fournisseurs de lubrifiants, ciblez un groupe représentatif de camions de votre parc et effectuez un essai avec des huiles potentielles de plus faible viscosité. Trouver un groupe de camions représentatif de vos différentes conditions d’exploitation vous permettra de voir où les plus grands avantages peuvent être tirés. Il est également important de déterminer les moteurs qui ne sont pas de bons candidats pour les huiles à faible viscosité, par exemple des moteurs de conception plus ancienne, afin d’éviter une augmentation de la consommation d’huile ou l’usure des roulements.

Les huiles de transmission et d’essieu à faible viscosité peuvent contribuer à des économies de carburant égales ou supérieures à celles de l’huile pour moteur diesel haute tenue, et ce, sans réduction de la durabilité. Bon nombre des lignes directrices ci-dessus s’appliquent également à l’examen des nouvelles huiles de transmission, mais une fois de plus, le choix du fluide approprié doit être fait en tenant compte de divers éléments et non d’un seul paramètre.

Lorsqu’on effectue un changement de cette nature, il est important de disposer de tous les faits. Un programme établi d’analyse des huiles usagées devrait être utilisé pour évaluer l’effet de l’huile neuve sur la durabilité du moteur et les performances de l’huile. Il est important de pouvoir suivre le métal d’usure et de s’assurer que la nouvelle huile possède les caractéristiques de performance requises pour protéger le moteur pendant tout l’intervalle de vidange. En plus de signaler des problèmes critiques comme la contamination de l’huile moteur par le liquide de refroidissement, les données d’analyse de l’huile peuvent également indiquer si vous pouvez augmenter sans risque vos intervalles de vidange d’huile, ce qui permet de réaliser des économies supplémentaires.

Ces derniers temps, la prise de conscience de notre répercussion collective sur l’environnement a accru la demande d’initiatives d’économie de carburant. En fait, de nombreux pays ont mis en œuvre ou sont en train de mettre en œuvre des plans spécifiques pour réduire le taux de consommation de combustibles fossiles des véhicules utilitaires lourds.


Toutefois, il n’y a pas que l’environnement qui bénéficiera de ces changements.


Le carburant constitue l’un des principaux coûts d’exploitation des parcs de camions lourds. En effet, il représente souvent 30 à 40 % de vos coûts globaux. Ainsi, même les plus petites réductions peuvent avoir un effet considérable sur la rentabilité.


Le passage à une huile moteur à faible viscosité n’est qu’un des moyens de réduire la consommation générale de carburant.

DURON

DURONMC

Plus résistante. Bien meilleure.

Explorer lamarque